chaussure-agroalimentaire

Bien choisir les vêtements de protection professionnelle

Le vêtement de protection désigne à la fois les vêtements de travail classique et les habits de type « EPI ou équipement de protection individuelle ». L’intérêt de porter ce genre de vêtement peut varier selon le métier, mais l’essentiel est de pouvoir assurer surtout la sécurité, l’hygiène sur le domaine de travail. Ainsi, ces équipements doivent être désignés en association avec le CHSCT ou comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail. Sinon les délégués du professionnel peuvent aussi le faire tout en tenant compte de chaque caractéristique de travail. Pour mener à bien donc le choix d’un vêtement de protection professionnelle, suivez ces conseils.

Les différentes caractéristiques d’un vêtement professionnel

Dans le cadre de leur travail, les artisans ou tout professionnel qui œuvre sur le terrain sont toujours face à des risques comme les agressions physiques et chimiques. Le vêtement professionnel de ces derniers devrait être donc avant tout assuré leur protection face à ce genre de risque. Mais aussi pour se protéger des salissures et les intempéries.  Le vêtement de sécurité doit donc composer d’une combinaison ou d’un deux-pièces avec un pantalon de travail Adolphe Lafont et un blouson ou un gilet adapté  à l’environnement de travail. Par exemple, quelque chose qui peut tenir chaud pour un artisan qui travaille sur chantier durant l’hiver ou les périodes des pluies. Sans oublier la chaussure de sécurité Homme ou femme qui convient aux activités.

Les critères de choix d’un vêtement de protection de travail

Le premier critère de choix d’un vêtement de protection professionnelle à considérer est le genre de risque et les conditions de travail des salariés qui devront porter les tenues. Ces dernières doivent donc être adaptées à ces deux critères. Il est donc conseillé de faire des essais sur l’environnement de travail ou de demander l’avis du médecin de travail ou encore le service en charge de la prévention de la CRAM ou l’OPPBTP pour les professionnels dans le secteur du Bâtiment et des travaux publics. Ensuite, il faut aussi prendre en compte les contraintes liées aux tâches que le professionnel doit faire : travail à genoux ou autres. Après, la qualité des vêtements de protection professionnelle doit être également choisie avec soin. Ils doivent être avant tout rigides, résistant à la dégradation comme l’usure ou la brûlure. Il faut aussi que la matière avec laquelle elle a été fabriquée ne se rétrécisse pas au lavage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *